LA MESURE DES AGES DE LA VIE

Constitutives de sa condition, l’homme se condense en une succession de phases que l’on pourrait traduire ainsi:

L’enfant, à l’aune de ses désirs, prêt à défoncer les barrières du vide.

L’adolescent, résilient en devenir et imprégné d’urgence.

L’adulte, altier, planificateur dans la durée.

Le vieillard, courbe, déliquescent, forgé d’une sagesse nourrit de la dissolution progressive de ses illusions.

Au final, le corps est emporté, malgré lui.

L’homme ne peut se soustraire à cette inéluctable fatalité.

Mais il se peut aussi que la jeunesse heurte la vieillesse par un téléscopage prématuré.

La mesure des âges de la vie perpétue la fuite du temps.