MEMOIRE D’UNE OMBRE

MEMOIRE D’UNE OMBRE

« MĂ©moire d’une ombre » est une Ă©vocation de la fonction premiĂšre de l’acte photographique dans sa capacitĂ© Ă  sublimer le rĂ©el et Ă  fixer la trace de la vie sur une surface graphique.

Simples empreintes graphiques figĂ©es dans le temps et l’espace, les sujets reprĂ©sentĂ©s, bien qu’identifiables, se voient vidĂ©s de toute individualitĂ©.

Ils ne sont plus que l’ombre d’eux-mĂȘmes.

Dans un jeu de confrontations complĂ©mentaires, ils Ă©voluent sous forme d’aplats de noir et de blanc, dans un univers Ă  la gĂ©omĂ©trie restreinte.

Et pourtant, par le phĂ©nomĂšne de photosensibilitĂ©, toutes ces ombres, loin d’ĂȘtre dĂ©nuĂ©es de substance, sont entrĂ©es dans une dimension matĂ©rielle, tangible.

Elles ont acquis une présence, une réalité.

Elles deviennent traces.

Elles sont promesse de mĂ©moire, la promesse sublime que nous ne tomberons pas dans l’oubli.